Thriller

Je sais pas – Barbara Abel

Barbara Abel Je sais pasPublié en 2016 aux éditions Belfond

5 étoiles

À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme…

Une belle journée de sortie des classes qui vire au cauchemar.
Une enfant de cinq ans a disparu.
Que s’est-il passé dans la forêt ?
À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme.
Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon ?


Wouhou, un nouveau Barbara Abel ! J’avais adoré Derrière la Haine et à la lecture de la quatrième de couverture, ce roman semblait repartir sur la même lancée. Des gens normaux, une journée banale et le tout qui part en vrille après un incident dramatique mais crédible. En lisant Je sais pas, j’ai pu constater que c’était bel et bien le cas, Barbara Abel a réutilisé ce schéma avec brio.

L’intrigue se concentre sur une institutrice et une petite fille de cinq ans qui se retrouvent dans une galère monstre lors d’une sortie scolaire. Les choses auraient pu bien tourner pourtant, mais pas avec cette auteure, non, ce serait trop simple. Des événements imprévus s’enchaînent et n’ont pas manqué de me surprendre et de m’accrocher, je quittais tristement le livre à chaque fois que je devais faire autre chose car j’avais très envie d’en connaître le fin mot.

Je l’ai dit, Barbara Abel reste dans le même style que dans ma lecture précédente, mais elle ne se repose pas sur ses lauriers pour autant. Ce roman est très différent de ce qu’elle a pu déjà écrire. Il subsiste seulement l’art de partir d’une situation que tout le monde pourrait connaître un jour et de construire un thriller psychologique incroyable tout en restant crédible.

Les personnages sont torturés, cassés, imparfaits, bizarres… comme beaucoup de gens en fait, et c’est ce qui les rend si effrayants. On ne se retrouve pas face à un psychopathe sauce Hannibal Lecter, mais à une gamine imbuvable qui ne sait répondre que trois mots, trois mots terribles « Je sais pas ». Les adultes qui l’entourent ne valent guère mieux, chacun a sa part d’ombre et ses mensonges, c’est à celui qui réussira à les dissimuler au mieux.

Un très bon thriller psychologique donc, qui parvient à convaincre tout en évitant habilement les gros clichés. En attendant le prochain je vais essayer de lire un maximum de romans de l’auteure. Je remercie NetGalley et les éditions Belfond qui m’ont permis de découvrir ce livre en avance !

5 réflexions au sujet de « Je sais pas – Barbara Abel »