Thriller

Derrière la haine – Barbara Abel

Publié en 2012 aux éditions Fleuve Noir

D’un côté de la haie, il y a Tiphaine et Sylvain. De l’autre, Laeticia et David. Voisins depuis quelques années, les deux couples sont devenus des amis fusionnels. Pour combler leur bonheur, Laeticia et Tiphaine tombent enceintes à seulement quelques mois d’intervalle. Leurs fils, Milo et Maxime, sont élevés comme des frères et développent une complicité à l’image de celle qui unit leurs parents. Jusqu’au drame, qui instaure un sentiment de haine dans le cœur des deux couples…

« Quand on a des amis comme ça, plus besoin d’ennemis, n’est-ce-pas ? »

Ce roman est un thriller, mais il ne raconte pas la sombre histoire d’un serial killer poursuivi par des enquêteurs. Barbara Abel commence par nous présenter Tiphaine et Laeticia en pleine dispute pour une raison que l’on ignore encore. Puis elle revient sept ans plus tôt et nous dépeint l’existence de deux jeunes couples, rythmée par les apéros du vendredi et les beaux moments passés ensemble, enthousiastes à l’idée d’avoir des enfants qui grandiront ensemble comme des frères. Elle prépare le terrain pour la suite et pour moi, ça n’a pas loupé. À travers ces simples instants de vie, je me suis malheureusement rapidement attachée aux personnages.

Puis, un drame touche l’une des deux familles, et le malaise se construit lentement, les rancœurs s’accumulent, de minuscules actes entretiennent la haine naissante entre ces ex-amis. Barbara Abel sait prendre son temps pour nous décrire la transformation des personnages touchés par cette tragédie sans nous ennuyer, en distillant petit à petit cette atmosphère malsaine et gênante jusqu’au bouquet final.

Le pire dans ce roman, c’est probablement son réalisme. Le début de l’histoire est presque banal et l’accident à l’origine de la haine entre les deux familles est loin d’être un fait isolé. L’évolution des choses est crédible et je n’ai pas pu m’empêcher de me questionner : et si c’était moi ? Comment aurais-je réagi face à une telle situation ?

J’ai juste un regret concernant la fin que j’ai trouvée un peu trop précipitée pour être tout à fait magistrale, mais ça ne l’a pas empêchée de me glacer. J’ai un peu perdu le cruel sentiment de réalisme qui m’avait porté tout au long du roman même si tout reste relativement crédible.

13 réflexions au sujet de « Derrière la haine – Barbara Abel »

  1. J’ai lu ton avis un peu « en travers » car c’est ma lecture en cours… Je reviendrai lorsque je l’aurai terminée.

    1. Je comprends parfaitement, même si j’ai évité les spoilers autant que possible, dans ce genre de roman, moins on en sait, mieux c’est. J’ai hâte de lire ton ressenti sur cette lecture :)

    1. Oui c’est très perturbant… Est-ce que tu vas lire la suite ? Je suis en plein dedans et je suis encore accrochée même si je ne peux rien juger tant que je ne l’ai pas fini !

      1. Dès que j’ai su qu’il y avait une suite, je me suis dit qu’il fallait absolument que je la lise. Je n’ai pas encore pris le temps d’aller en librairie acheter le livre, mais c’est dans ma liste de choses à faire :-)

        J’ai hâte de voir ton avis sur cette suite !

        1. Je ne sais pas encore si je vais faire une chronique ici, mais je viens de le terminer et il vaut vraiment le coup de s’y intéresser ! Je l’aime un petit peu moins que le 1er mais il est quand même très bien et loin d’être inutile :)

  2. Il faut que je me commence à me constituer une bibliothèque de thrillers, moi ! J’aime beaucoup ce genre, mais étrangement je n’en lis pas des masses, et ça me manque un peu.
    En tout cas, je garde ce roman en tête car l’intrigue m’intéresse énormément et les personnages ont l’air d’être importants et au delà de l’intrigue, c’est ce que j’apprécie le plus dans un roman.
    Ps : je viens de répondre à tes questions du Liebster Award.

    1. N’hésite pas à te lancer dans celui-ci alors, surtout que ce n’est pas un thriller classique (qui peut être un peu lassant à force). Je vais voir tes réponses !

        1. 😀
          J’ai trop hâte de lire ta chronique ! (sans vouloir te mettre la pression pour que tu le lises vite… bon juste un peu d’accord)

    1. Ça fait du bien un peu de thriller de temps en temps. Je crois que les polars sont plus centrés sur une enquête policière tandis que les thrillers ne se concentrent pas forcément là-dessus. (pour celui ci par exemple il y a une vague enquête à un moment donné mais ce n’est pas du tout le sujet central du livre). Les deux genres sont très souvent mélangés de toute façon ^^.